Rwanda- Religion : La réconciliation fait partie de la pastorale de l’Église- Mgr Kambanda

L’Église catholique au Rwanda a eu dimanche un nouveau chef, l’archevêque de Kigali, Antoine Kambanda, qui a succédé à Thaddée Ntihinyurwa, qui a longtemps servi. Kambanda parle de ses priorités, du rôle du clergé dans le génocide contre les Tutsi, du parcours de réconciliation et de la qualité de l’éducation entre autres.

Archevêque  Antoine Kambanda est né en 1958 et a grandi en partie au Burundi puis en Ouganda. Il a commencé sa formation de séminaire en Ouganda, puis au Kenya et a été ordonné prêtre au Rwanda en 1990.

En 2013, il est nommé évêque du diocèse de Kibungo jusqu’à l’année dernière, en novembre, lorsque le Saint-Père François le nomme archevêque de Kigali.

Wadusanga Karumuna, urenze umugezi w'Akagera werekeza Nyamata. Ikaze

Selon lui, la première qualité est la discipline, car l’éducation ne consiste pas seulement à apprendre, mais aussi à éduquer les talents d’un enfant; ils ont peut-être la discipline pour les diriger vers des programmes utiles pour eux-mêmes et pour la communauté en général.

‘’Mon souhait est que les gens soient de plus en plus proches de Dieu à la suite de la parole de Dieu. Je suis également le représentant légal de la Société biblique qui réunit toutes les personnes qui croient en la Bible et nous croyons que la parole de Dieu peut nous guider pour faire ce qui est juste et éviter le péché.’’, déclare-t-il.

‘’Plus nous respecterons Dieu et suivrons les conseils qu’il a consacrés dans ses commandements, cela nous permettra d’avoir une vie joyeuse et paisible dans la communauté, dans les familles en contact avec la nature, et nous pourrons devenir une nation et une société fortes.’’, ajoute-t-il.

L’archevêque de Kigali  appelle les chrétiens à aimer Dieu et à le louer, non par des mots, mais par des actes, en menant une vie cohérente avec ce que Dieu nous demande.

Leave a Reply